Africa 2.0

Le Blog de l’Afrique innovante, volontaire et positive

Un SMS contre la hausse des prix

with 9 comments

En ce moment, nous entendons parler de la crise alimentaire du fait des émeutes de la faim. Je pense que le monde va mal et même très mal. Vous connaissez tous les raisons évoquées dans la presse : les sécheresses, les biocarburants du brésil, la hausse du prix du pétrole, changement d’habitudes alimentaires dans les pays émergents et en voie de développement, les dégâts des politiques d’ajustement structurel et bien d’autres encore. Mais quelles sont les solutions ? Quelques unes qui me viennent à l’esprit :

  • Augmentation de l’aide d’urgence au pays les plus touchés
  • Arrêt des subventions aux agriculteurs des pays du Nord
  • Relance de l’agriculture vivrière dans les pays du sud

Mais il y’a aussi ce service lancé par le ministère italien de l’agriculture qui me parait digne d’intérêt et reproductible dans de nombreux pays africains. En effet grâce à un numéro spécial, les consommateurs peuvent recevoir par SMS et en temps réel le prix d’un produit agroalimentaire ainsi que son prix d’origine moyen et son prix de gros ceci pour lutter contre la hausse des prix. Le service s’accompagne d’un site Internet qui permet d’avoir le détail de chaque prix et de signaler les abus relevés. C’est donc un service qui pourra connaitre un gros succès sous les tropiques avec l’essaimage du téléphone portable. Il y’a bien sur quelques freins (pas de contrôleurs de prix pas exemple) mais j’ai la foi.

Advertisements

Written by africa2point0

juillet 2, 2008 à 11:58

Publié dans Uncategorized

9 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Ces fameuses raisons évoquées, c’est de la connerie puissance trois, que cette fameuse « presse » aille se chercher d’autres mbouts. La crise alimentaire vient de la spéculation c’est clair. Il y’a des gens là dehors, assis sur des millions et des millions, et qui en veulent encore davantage.
    Et ils sont prêts à tuer la moitié de la population et à mettre l’autre moitié en esclavage pour arriver á leur fin.
    Donc qu’on m’excuse avec les « changements d’habitude alimentaire, secheresse », etc… (Et Toutes ces Conneries)

    Eddy

    juillet 3, 2008 at 9:53

  2. Eddy,

    il y’a pas que la spéculation. Je dirais meme que cette derniere est apparu à cause de la faiblesse de certaines productions du coup certains en profitent pour se faire du fric.

    Etum

    juillet 3, 2008 at 9:58

  3. Etum, des 3 solutions qui te viennent à l’esprit, il n’y que la 3e qui me semble objective.
    Pour la 1e, je pense que à celui qui ne sait rien faire avec 25FCFA, ça ne sert à rien de donner 50FCFA. Quant à la 2e, il faut savoir que les agriculteurs européens ont déjà fait des subventions un véritable acquis social. Ils sont tout le temps en train d’en redemander.

    Enfin Etum, ce même service avait déjà été lancé, sans trop de succès, en CI ou au Mali, je sais plus. Ptet que comme le contexte fera que cette fois ça va mieux fonctionner.

    Ti Aya

    juillet 3, 2008 at 2:29

  4. Docta est ce que tu as les infos concernant le mali ou la CI?

    Etum

    juillet 3, 2008 at 4:47

  5. Je suis de l’avis de Ti Aya. On n’a pas les moyens d’agir sur le niveau des subventions des pays du Nord et l’aide-encore l’aide-toujours l’aide, c’est bon, ca suffit.
    Il est temps de se prendre ne main et de produire encore plus.
    Sachant que l’inflation a un lien étroit avec les marchés extérieurs, intensifier la production vivrière et restreindre sa commercialisation au marché local.

    Kans

    juillet 6, 2008 at 10:27

  6. Kans, Ti Aya je suis d’accord avec vous. Mais je parle bien d’urgence pour les pays qui sont en grande difficulté.

    Etum

    juillet 7, 2008 at 7:14

  7. c’est certainement l’une des solutions les plus pratiques pour tenir tout le monde informé des prix actuels des produits alimentaires.
    inutile d’imaginer que cela va baisser le cours actuel des prix.mais cela amènerait tout le monde à se fier aux prix réglémentés. je suis partant pour m’investir dans un tel projet pour notre continent africain.alors si vous y croyez, efficace ou non , mettons nous au boulot pour que les africains reçoivent par sms les tarifs des produits sur le marché.déjà ça ce sera un début.

    cartunelo

    juillet 9, 2008 at 6:45

  8. Cartunelo,
    Cool bienvenue chez moi lol. Je te ping en private

    Etum

    juillet 10, 2008 at 6:58

  9. Le frein principal que je vois, c’est l’argent (je pense que c’est peu pour ça que ça piétine au Sénégal, ou au Mali).

    Recevoir des SMS en temps réel, ça a un coût que le consommateur lambda peut avoir du mal à comprendre et/ou à payer.

    Je pense que le problème est plutôt l’inertie des services supposés contrôlés les prix que la méconnaissance des prix réels par les consommateurs.

    MAIS, là où le système peut être intéressant, c’est si on fait défiler ces prix au bas des chaines de TV (comme Reuters fait avec les infos de la Bourse).
    Là, « personne » ne paie (en tout cas, pas les consommateurs) et le système serait beaucoup plus efficace à mon avis.
    Maintenant, à trouver comment un tel système peut être viable (car de mémoire, Manobi qui fait pareil au Sénégal s’en sort coussi-coussa)

    Nino

    juillet 10, 2008 at 8:55


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :