Africa 2.0

Le Blog de l’Afrique innovante, volontaire et positive

Les TICs en Afrique selon l’Atelier

with 4 comments

L’Atelier est la cellule de veille technologie de BNP Paribas. Il a consacré recemment un dossier au TICs en Afrique dont voici le sommaire:

« Il faut apprendre aux étudiants africains à innover »
Les TIC représentent un important levier de développement pour l’Afrique. Mais pour y parvenir, le continent doit faire appel à ses propres forces et trouver les moyens de stimuler l’innovation…

  • Les promesses du logiciel libre en Afrique
    Le logiciel libre pourrait être la promesse d’un bel avenir informatique et économique pour l’Afrique. Mais les entreprises et les gouvernements doivent donner l’impulsion…
  • La coopération, clé du développement de la science en Afrique
    Si les aides occidentales pour stimuler la recherche sur le continent sont nombreuses, leur efficacité n’est pas toujours avérée. Que préconise-t-on pour soutenir la recherche? La coopération internationale pourrait être une solution… 
  • L’e-learning pour faciliter l’accès à l’instruction
    La formation à distance prend son envol en Afrique. Les attentes autour de ce modèle sont nombreuses. Mais pour se populariser, il doit trouver les moyens de toucher la population qui n’a pas encore accès à l’informatique…
  • Le Kenya transforme les mobiles en banque
    Le leader des opérateurs mobiles du Kenya lance un service de transactions bancaires à partir d’un téléphone portable pour rendre le transfert d’argent plus rapide et plus accessible…
  • Les entreprises internationales s’intéressent à l’Afrique
    Les grandes firmes mondiales de télécoms et d’informatique s’intéressent timidement à l’Afrique. Mais Microsoft et Orange ont déjà commencé leur incursion…
  • Sur le point un je suis tout à fait d’accord sur le besoin d’innovation des étudiants africains. Par contre le point 2 me dérange. Déjà nous ne voulons pas payer quoi que ce soit, si en plus on cultive la gratuité je pense qu’il y’a problème. L’Afrique doit pouvoir accéder comme tous les autres pays à la propriété intellectuelle, tout ce que nous pouvons réaliser doit être fondé sur la création et la vente de notre propre propriété intellectuelle, au moins à ce niveau l’Afrique n’a pas d’handicap nous partons à part égale sur le terrain. Un logiciel écrit à Bangalore, Douala ou Paris est le même. Il faut peut être trouver d’autres licences mais j’encourage pour ma part la défense de la propriété intellectuelle, surtout en Afrique pour favoriser l’effort et l’innovation. Concernant l’E-Learning il ne doit pas seulement servir à transférer des connaissances du Nord au Sud mais doit aussi permettre les échanges entre les organismes de formation africains et une coopération Sud- Sud. Je vous laisse découvrir la suite du dossier….

    Publicités

    Written by africa2point0

    juillet 31, 2007 à 2:28

    Publié dans Uncategorized

    4 Réponses

    Subscribe to comments with RSS.

    1. Etum,

      Tu devrais arrêter d’être aussi susceptible lors que l’on parle de LL, surtout lorsqu’on les met en avant par rapport aux LP.
      Lorsqu’on parle de logiciel et de développement, la question de la remunération que tu soulèves est secondaire. Les points les plus importants sont la formation (pour permettre de créer soi-même ses logiciels) et l’adéquation des logiciels aux besoins des utilisateurs. Et sur ces deux points, le bazar a prouvé qu’il est plus effice que la cathédrale.
      On l’a déjà dit et redit, les programmeurs de LL ne vivent pas d’eau fraîche. Il y a toujours quelqu’un qui paye, et la différence avec les LP est que ce n’est pas forcément l’utilisateur.
      En plus, de toute façon ils ne sont pas nombreux chez nous ceux qui acceptent de payer pour les logiciels, alors rien que pour s’éviter les maux de tête à courir après ces mauvais payeurs, mieux encore on leur donne les LL.

      Ti Aya

      juillet 31, 2007 at 4:16

    2. Docta,
      Tu fais pareil avec le LP comme tu dis. Au moins tu es sorti du bois. lol Relis moi tu vas comprendre ma pensée. Je ne suis pas contre ton bazar, je ne crois pas comme toi que le salut de l’Afrique viendra des LL mais plutot de la maniere avec laquelle nous allons exploiter notre matiere grise. Tu as raison d’insister sur la formation, je le fais aussi mais il faut bien vivre et traiter d’égal à égal c’est pour cela que j’estime que nous devons jouer sur le terrain de la propriété intellectuelle, il y’en a marre de se faire spolier et dire ce qui est bon pour nous ou pas.
      PS: Si le fait de parler des LL te font réagir sur mon « toli » alors je le ferai volontiers à chaque occasion. lol On se meet can non?

      Etum

      juillet 31, 2007 at 8:42

    3. Etum,
      Je crois que le contexte de l’article est bien précis. L’Afrique consomme plus qu’elle ne produit des logiciels. Dans ce contexte, les LL sont une opportunité. Le jour où l’Afrique va produire des logiciels qui seront utilisés dans le monde entier, alors il y aura un intérêt économique à ce qu’ils soient payants. Je serai alors le premier (loin devant toi, tu verras) à promouvoir les softs proprio.
      En attendant, pour que ce jour arrive, il faut que les Africains se forment, et pour cela, les LL sont encore mieux indiqués parce qu’ils sont plus facilement accessibles, que le code source est ouvert, que la doc est plus facilement disponible, etc.

      PS: Etum, tu know qu’on ne nyama pas les paper de docta. Dès que mon premier djangui tombe, je came te meet. Mais attention, fo pas que ça se know parce que je came en sous-marin. Je te call.

      Ti Aya

      août 1, 2007 at 10:18

    4. Qui compte se cacher en camant à Panam?
      Tu lap ou quoi, tu penses que c’est possible ?

      Nino

      août 1, 2007 at 12:23


    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    %d blogueurs aiment cette page :