Africa 2.0

Le Blog de l’Afrique innovante, volontaire et positive

Vous avez dit PC à 100$?

with 9 comments

972$ par enfant ce serait le cout réel du PC ce n’est pas moi qui le dis, je vous vois venir, lisez vous-même:

  • Machine XO : 148 dollars
  • Frais afférents : 108 dollars
  • Maintenance : 37 dollars
  • Internet : 541 dollars
  • Formation : 138 dollars
Advertisements

Written by africa2point0

novembre 28, 2006 à 4:26

Publié dans Uncategorized

9 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. rien de nouveau sous le soleil! Le Total Cost of Ownership est toujours superieur au cout de la machine. Un ordinateur en soi ne coute pas grand chose, ce sont tous les logiciels et couts de connection qui en rendent le cout important. Rien que les frais internet sont prohibitifs, peut-etre aussi a cause du cout de la connectivite dans ces pays

    Lydie - Sanaga Peregrinations

    novembre 28, 2006 at 5:19

  2. Eh oui, il faut se méfier des apparences.

    Eh bien, nos inquiétudes semblent prendre enfin corps 1 an après…
    Donc, à suivre de près, sinon, l’Afrique sera encore (une fois de plus) le dindon de la farce.
    Eh oui, ça fait exactement 1 an….

    Nino

    novembre 28, 2006 at 6:06

  3. Voici le lien vers la discussion en question
    http://www.grioo.com/forum/viewtopic.php?t=4792&highlight=

    Nino

    novembre 28, 2006 at 6:06

  4. […] Africa 2.0 links to a Silicon.fr post and calls into question (Fr) the real cost of the $100 PC: “$972 per child would be the real cost of the $100 PC.” Alice Backer […]

  5. Ce qui m’intrigue le plus, c’est le prix de la connexion internet à 541$. Je trouve ça paradoxal, que le poste qui absorbe la plus grande proportion de sous, soit celui qui serait le plus simple à éliminer, en proposant à la place de la connexion à internet, une connexion à un serveur installé sur le réseau wifi. Le contenu diffusé sur le réseau serait amené sur le serveur par le réseau … routier, ferroviaire ou aérien.

    Ti Aya

    décembre 2, 2006 at 4:20

  6. Ti Aya,

    Et comment on fait pour les mises à jour? On perd l’immédiateté qui fait l’intérêt du net.
    C’est comme avec le téléphone mobile, s’il fallait enregistrer des messages et écouter par la suite (je prends juste l’exemple où on perdrait l’immédiateté), ça n’aurait pas le succès actuel.

    Et puis, la conenxion directe au net évite l’épineuse question de l’implication des pouvoirs publics en général. Puisque l’ordinateur a 100$ est financé par les Etats, ils sont assez contents de faire du one-shot; on paie 100$, on distribue les ordinateurs et basta!
    S’il leur faut mettre en place des serveurs , produire du contenu (informatif, pédagogique, culturel, musical, etc..), payer pour ces travaux et élaborer des stratégies pas très onéreuses et intéressantes, ils vont tous abandonner le projet.

    Et je trouve qu’on perd le web, au profit d’un web filtré.

    nino

    décembre 6, 2006 at 5:17

  7. Si l’infrastructure est en place les services suivront. C’est là le vrai challenge mettre en place l’infrastruture, le PC à 100$ la c’est n’importe Nawak comme disent certains.

    africa2point0

    décembre 6, 2006 at 5:31

  8. Le challenge est que le PC à 100$ emmène des ordinateurs aux caractéristiques et performances inconnues en Occident, et soulèvera des problématiques inconnues encore, et donc il n’y aura pas de services à copier, mais des services à inventer.

    Aujourd’hui, l’infrastructure mobile (GSM) est en place en Afrique, à part certains pays anglophones africains, aucun service n’a suivi, ou alors, c’est très très timide.

    Des voix s’élèvent pour demander le GPRS ou la 3G, afin de pouvoir imiter, copier ce qui se fait ailleurs. Donc, avec le PC à 100$ (si ça marche), ça risque d’être pareil.
    Et là, malheureusement, même si je suis optimiste, je n’ai pas la même certitude que toi.

    nino

    décembre 6, 2006 at 6:43

  9. Nino,

    Si tu refais l’historique de l’évolution d’Internet, tu te rendras compte que l’immédiateté est venue très longtemps après que Internet ait connu le succès. Et aujourd’hui encore, de nombreuses applications d’Internet n’ont aucun besoin d’immédiateté.
    Lorsqu’on veut apporter Internet à des gens démunis pour leur donner une éducation, leur apporter un savoir, des applications comme le mail, les forums, les chats ont une importance secondaire. Il faut voir cela comme une bibliothèque virtuelle; son contenu ne change pas tant que ça. Et quand ça change, on peut bien se donner le temps d’attendre quelques temps.

    Ti Aya

    décembre 8, 2006 at 11:18


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :